Posts Tagged ‘Hokusai’

L ombre des grands !

Lundi, février 23rd, 2009

Si je suis venu à la bande dessinée par la bande dessinée, ce n’est pas pour cela que je vais me cantonner à nourrir mon travail uniquement par le 9ème art. Malgré que le cinéma et la littérature puissent être des médiums d’inspirations opportuns,  les artistes classiques et plus contemporains seront mes chevaux de batailles pour puiser certaines idées.

Il ne va sans dire que pour la partie estampe de « Koryu d’Edo », je m’approprie les œuvres d’Hokusai, Utamaro, Hiroshige et Sharaku (L’image ci-contre, est extraite de la page 21 de Koryu d’Edo). Pour Sweeney Todd,  ma toile de prédilection pour le Londres victorien était « Sun Setting over a Lake » de Turner. J’allais également faire un détour par Félicien Rops, dont je savoure l’habileté de sa virulence ; Norman Rockwell pour ses petits moments de vie très juste, et évidement Klimt, dont ses modèles féminins sont d’une exquise impertinence fantasmatique. 

Je vous renvoie vers le BLOG d’Olivier Grenson, qui consacre un post à Shepard Fairey, un artiste qu’il apprécie au point de lui faire un clin d’œil dans l’un de ses albums.

Pour terminer ce post, voici un texte d’Hokusai, qui détermine à merveille son état d’esprit face à la perfection de son travail : 

« Depuis l’âge de six ans, j’avais la manie de dessiner les formes des objets. Vers l’âge de cinquante, j’ai publié une infinité de dessins ; mais je suis mécontent de tout ce que j’ai produit avant l’âge de soixante-dix ans. C’est à l’âge de soixante-treize ans que j’ai compris à peu près la forme et la nature vraie des oiseaux, des poissons, des plantes, etc. Par conséquent, à l’âge de quatre-vingts ans, j’aurai fait beaucoup de progrès, j’arriverai au fond des choses ; à cent, je serai décidément parvenu à un état supérieur, indéfinissable, et à l’âge de cent dix, soit un point, soit une ligne, tout sera vivant. Je demande à ceux qui vivront autant que moi de voir si je tiens parole. Ecrit, à l’âge de soixante-quinze ans, par moi, autrefois Hokusai, aujourd’hui Gakyo Rojin, le vieillard fou de dessin. »

VN:F [1.9.7_1111]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.7_1111]
Rating: 0 (from 0 votes)